Appy Geek

Les kits mains libres bientôt interdits sur les routes ?

MOBILES ACTUS
MOBILES ACTUS
TUESDAY, JUNE 25, 2013 3:29 PM GMT

Vendredi, le Conseil national de la sécurité a voté pour l'interdiction du kit mains-libres au volant, le tout avec une large majorité. C'est le ministère de l'intérieur qui prendra la décision finale relançant le débat autour de cet accessoire.Téléphoner au volant est interdit dans la mesure où l'on doit manipuler le téléphone avec les mains. C'est pour cela que les kits mains-libres ainsi que les systèmes d'appels intégrés aux véhicules sont tolérés. Ces pratiques sont pourtant menacées.

Bien que le débat n'ait jamais réellement cessé ces dernières années, c'est le vote pour l'interdiction de ces dispositifs effectué par le Conseil national de la sécurité routière qui pourrait tout faire basculer. Même si ce vote n'a aucune valeur juridique, il a valeur de recommandation pour le ministère de l'intérieur qui prendra la décision. Le danger provient de la distraction effectuée par l'interlocuteur au téléphone. Alors qu'un passager serait capable d'arrêter toute discussion a la vue d'un évènement dans la conduite nécessitant plus d'attention de la part du pilote, une personne au téléphone n'aurait pas ce recul. Les manipulations de l'oreillette sont également remises en cause car peu de conducteurs s'équipent avant de démarrer et le font souvent dans la précipitation sans regarder la route. C'est pour cela que les dispositifs embarqués ne semblent pas menacés par les mesures que Manuel Valls pourrait prendre. La Ligue contre la violence routière est, de son côté, farouchement opposé à toute utilisation du téléphone dans l'enceinte d'un véhicule en marche lorsque l'on conduit.

Il s'agira donc pour le ministre de prendre une décision qui, si elle aboutit à la suppression partielle ou totale des téléphones portables, sera forcément impopulaire surtout quand on sait que 59% des français sont défavorables à la fin du téléphone au volant. Le but étant de passer sous la barre des 2000 morts en 2020, Manuel Valls pourrait également décider d'abaisser les limitations de vitesses, déjà largement critiquées. Dans tous les cas le dossier reste épineux.



Read the article on Appy Geek

Read the original article
Comments :