Appy Geek

La publicité, une part importante de la consommation d'énergie des applis

ANDROID MT
ANDROID MT
SATURDAY, JUNE 29, 2013 10:35 AM GMT

Adblock Plus milite depuis un certain temps pour une publicité moins intrusive et plus responsable. Le célèbre bloqueur de pub s’est illustré tour à tour sur nos ordinateurs (en tant qu’extension de navigation) puis sur nos terminaux mobiles préférés (sous forme d’application pour Android). Après avoir fait face à quelques embûches semées par Google (exclusion du Google Play Store et incompatibilité de l’application avec Android 4.2.2), Adblock Plus a su rebondir en proposant, peu de temps après, une nouvelle version de son application. Cette semaine, le célèbre bloqueur de pub a fait parler de lui en révélant que la publicité sur les appareils mobiles accélérait la consommation d’énergie de ces derniers. Les publicités, dans une application donnée, comptent pour 65 % de sa dépense d’énergie liée au transfert de données et 23% de sa demande d’énergie globale. En d’autres termes, la publicité est responsable à 65 % de la consommation d’énergie liée à la connexion Internet (3G ou Wi-Fi) indispensable au fonctionnement de l’application.

Les membres d’Adblock Plus se sont appuyés sur un rapport publié par Microsoft Research en association avec l’Université de Berkeley en Californie. Les chercheurs se sont focalisés sur les applications les plus populaires sur les terminaux mobiles (Android, Windows Phone et iOS). Les conclusions de ces derniers pointent sur le taux de rafraîchissement assez fréquent des publicités sur mobiles (12 à 120 secondes), qui oblige l’appareil à rester constamment connecté au réseau 3G (ou autre).

À part quelques exceptions (Wordament, CNN News, Weather, Around Me), le graphique met bien en évidence la part d'énergie dépensée par la connexion au réseau des publicités des applis (en bleu). Cette part est souvent plus importante que la part d'énergie liée à la simple connexion au réseau de l'application (en gris quadrillé).

Adblock Plus a donc adopté un nouveau slogan : “Tuer une pub, sauver un Milliwatt”. Les instigateurs du bloqueur de pub militent encore plus (via l’extension de navigation ou l’application pour terminaux Android) pour arriver à une autre forme de publicités. Après l’argument de l’agressivité et de l’intrusivité de ces dernières, Adblock Plus peut maintenant s’appuyer sur l’argument de la dépense d’énergie pour espérer faire avancer les choses.

Retrouvez notre interview de Till Faida, co-fondateur et directeur général d’Adblock Plus.



Read the article on Appy Geek

Read the original article
Comments :